Avec Work Around the World, le monde vous ouvre ses bras

Made by Edhec vous propose de découvrir le parcours de Julien Delicourt et de Maxime Desbonnet, les hommes de main derrière WAW. Ces deux anciens étudiants de l’Edhec ont la lourde tâche de vous trouver un stage à l’étranger pour vous qui côtoyez encore les bancs de l’école et un emploi pour vous qui venez de les quitter. En vous mettant en relation avec les entreprises de demain, ils s’engagent à vous trouver votre bonheur. N’hésitez plus une seule seconde à leur envoyer votre CV !

Pour vous rendre sur leur site web, c’est par ici !

Place à l’interview…

Q&A avec Maxime Desbonnet et Julien Delicourt

 

1/ Qu’est-ce qui vous a poussé à créer ?

Nous nous sommes rencontrés au sein du BBA EDHEC, où nous étions alors dans la m
ême promotion. Depuis, nous n’avons cessé de partager une même envie d’entreprendre.

Pourquoi ce projet ?

En tant qu’étudiants, nous devions et voulions faire un stage à l’étranger pour valoriser notre CV et surtout nous forger une expérience. La partie la plus difficile fut de trouver un bon stage et après de régler la partie administrative. Après nos études, nous sommes également partis travailler à l’étranger et là, nous avons rencontrés les mêmes problèmes !

WAW pour nous, c’est la possibilité d’aider les étudiants à partir en toute transparence et surtout de leur assurer un vrai suivi, ce qui nous a fait défaut à l’époque. D’ailleurs, nous sommes accompagnés par des experts de l’expatriation (des médecins, des coachs…) pour assister nos étudiants en cas de nécessité.

Nous nous sommes positionnés sur les réseaux que nous connaissions et apprécions : le tourisme, l’industrie de la boisson et la restauration.

 

2/A quoi ressemblaient les premiers mois par rapport à aujourd’hui ?

La grosse différence entre le début et maintenant, c’est que nous avons cadré et structuré les process. Au début, ça part un peu dans tous les sens, l’offre évolue en permanence jusqu’à trouver la bonne formule. Il faut que le discours se rode, que les outils se mettent en place, tout en prospectant. Il y a aussi eu la recherche de financement et la création de l’entité légale. Cela demande beaucoup d’énergie et une organisation parfois difficile à mettre en place. Une fois que tout est prêt par contre, cela devient beaucoup plus facile. On travaille donc sereinement et nous savons que tous ces efforts vont payer à court terme.

 

3/ Qu’est-ce qui vous donne la motivation de continuer ?

Tout d’abord la volonté de réussir ! Nous croyons en ce que nous proposons, en son utilité pour les jeunes ainsi que pour les entreprises donc nous travaillons pour proposer un service toujours plus abouti et efficace.

Ensuite, c’est la passion pour notre métier et la liberté que nous avons malgré les contraintes qu’entreprendre apporte.  La motivation vient d’elle-même, en réalité. Nous savons pourquoi nous travaillons.

En tout cas, une chose est sûre, ce logo c’est bien à eux et à personne d’autre !

4/ Quels sont vos projets à moyen/long terme ?

Nous souhaitons pouvoir ouvrir des bureaux à l’étranger, cela accélérera notre croissance et nous permettra également d’envoyer des collaborateurs français travailler là-bas, ainsi que de faire venir plus facilement des jeunes travailler ici. Enfin, nous aimerions proposer ce service aux étudiants à un prix très bas voire même gratuit à l’avenir ! Pourquoi pas ?

 

5/ Qu’est-ce que l’école vous a apporté ?

En matière de compétences, l’école nous a apporté une polyvalence qui est indispensable dans la gestion de la société. Que ce soit de la comptabilité, l’étude de marché ou du marketing pur, nous mettons en pratique régulièrement nos connaissances.

Nous sommes également Lauréats EYE (EDHEC Young Entrepreneurs) donc nous travaillons depuis les bureaux de l’incubateur et nous pouvons profiter de cet incroyable outil qu’est le campus.

Enfin, nous nous sommes mis en relation avec les Alumni et le réseau, en plus de nous soutenir, cela permet un développement rapide de la société. Le réseau EDHEC est un des plus actifs et des plus efficaces !

 

6) Un conseil pour les jeunes entrepreneurs ?

Etre patient mais ne rien lâcher. Montrer aux autres que l’on croit en son idée, famille, amis, collègues, il faut les fédérer au projet.

 

Contact

Un grand merci aux WAW pour le temps qu’ils ont accordé à notre projet. On ne vous le répétera jamais assez, le réseau EDHEC, c’est sacré.

Pour rester en contact via Facebook, c’est par ici !

Le site web est en début d’article, 3 coups de souris et vous y êtes !

 

Laisser un commentaire