Benoît Bonduelle, le parcours d’un entrepreneur de génie

Le digne héritier d’une grande famille

Dans l’épisode précédent : le parcours d’un patron du légume

Pour comprendre le parcours de Benoit, il faut remonter en 1983.

Après quelques années à Décathlon, il rejoint le groupe familial dans la partie export. A l’époque, il ne s’occupe pas du Benelux ni de l’Allemagne, mais de marchés alors d’avenir comme l’Espagne et l’Italie, considérés comme facile d’accès.

Cette première tâche internationale le tient occupé jusqu’en 1985 et son déménagement en Italie, qui vise à faciliter le développement du groupe dans la région.

A son retour en France en 1990, il est directeur commercial de « centre Europe », à savoir : France, Allemagne et Italie.

La période de 1990-1993 est un peu particulière et représente un défi important pour l’entrepreneur. En effet, le groupe rachète la célèbre entreprise Cassegrain et c’est Benoit qui est chargé de la fusion commerciale ainsi que celle du marketing.

Fort de ce succès, il est nommé directeur du surgelé grand public en Europe, fonction qu’il occupera de 1993 à 1995, .

Il passe au poste de directeur marketing du groupe de 1995 à 1999, puis pendant un an, il dirige la section développement hors CE.

C’est son dernier poste, avant celui qu’il occupe depuis et que nous présentons ci-dessous.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le 3ème millénaire n’a rien à envier au deuxième !

 

Et maintenant, la suite…

Benoit Bonduelle, frère de l’actuel Président, est toujours particulièrement actif dans le groupe, malgré ses cheveux grisonnants.

Il occupe aujourd’hui une fonction stratégique -hors BU- à la tête du pôle Perspective et Développement.

En plus de gérer certains bureaux et usines hors des principales zones d’implantation (comme en Afrique ou en Chine), c’est cette entité qui va gérer les achats dans le monde.

Tout aussi important, c’est l’organisation qui va venir planifier la stratégie du groupe dans les 3/5/10 ans à venir.

De fait, Benoit Bonduelle et ses collaborateurs sont donc dans un état de veille permanent ; ils surveillent de près tout ce qu’il se passe dans le monde, adaptent des technologies (comme le Big Data), etc…

Mais l’état de veille du pôle ratisse plus large que la simple Recherche et Développement, c’est aussi un centre d’optimisation, avec une recherche d’amélioration constante des process.

 

A titre d’exemple, c’est ce Pôle Perspective et Développement qui lance et gère les études du groupe.

C’est lui qui va analyser l’impact du Big Data sur les nouvelles formes de distribution, qui va tester un nouveau magasin uni-marque près du siège à Villeneuve d’Ascq, la vente par le biais d’ambassadeurs, ou encore étudier le rapport avec le consommateur.

 

Nouvelles techniques et outils numériques, prospection, information, logistique, stratégie… mais on est sûr que Mr Bonduelle trouve toujours le temps de savourer ses conserves !

 

On ne se dit pas au revoir

Un grand merci à Monsieur Bonduelle pour sa participation !

On vous invite à en apprendre plus sur l’entreprise Bonduelle même, dans notre article dédié.

One thought on “Benoît Bonduelle, le parcours d’un entrepreneur de génie

Laisser un commentaire